La cathédrale de Chicoutimi, Qc, Canada
Photos © Michel Baron


La Cathédrale de Chicoutimi Le choeur, vu de la première tribune

La première cathédrale de Chicoutimi fut construite en 1878 par l'architecte Joseph Ferdinand Peachy, mais fut détruite par un incendie en 1912. La seconde, construite par René-P. Lemay, fut inaugurée en 1915 mais brûla encore plus vite, en 1919. La cathédrale de Chicoutimi actuelle est la troisième érigée sur cet emplacement, inaugurée en 1922. Ses architectes sont Alfred Lamontagne et Armand Gravel. Elle est de style classique, mélange Renaissance italienne et roman. Elle contient 1500 places assises. Son orientation ne correspond pas à celle de la plupart des cathédrales, c'est à dire la façade tournée vers l'ouest et le choeur en direction de l'est (Jérusalem). En gros, la façade de la cathédrale de Chicoutimi est tournée vers le nord.





Le clocher ouest (sur la droite de la photo du haut de cette page) est celui qui abrite trois cloches fondues chez Paccard, en France, sonnant selon les notes do, ré et mi. Comme c'est la coutume, chaque cloche a des noms. La plus grosse (4600 livres) porte les noms de Benoît XV, Dominique, Louis-Nazaire, Michel Thomas (noms du pape et des premiers évêques de Chicoutimi). La moyenne (3300 livres) se nomme Joseph-Almas, Jean-Baptiste, Ambroise, François-Xavier (noms de curés de la cathédrale). Enfin la petite (2300 livres) porte les noms de Méridé (Fortin, marguillier), et Elzear (Boivin, syndic).

Le clocher ouest de la cathédrale de Chicoutimi


Les culptures du fronton

Le fronton, sculpté par Rodolphe Goffin (Delwaïde & Goffin, près de Place de la Gare), est consacré à Saint François-Xavier, missionnaire ayant vécu de 1506 à 1552, patron de la Cathédrale, du diocèse et de la paroisse, et célébré le 3 décembre.

Le choeur, vu de la 1ère tribune

Ci-dessus, vue depuis la première tribune. Sur l'arc au-dessus de l'autel, cette inscription latine «Venite ad me omnes qui laboratis et onerati estis et ego reficiam vos» signifie : «Venez à moi vous tous qui peinez et qui souffrez, et moi je vous referai» (Matthieu 11, 28).

Photo Michel Baron - Tous droits réservés

Les fresques de la coupole ont été peintes par Louis-Eustache Monti (né en 1873 à Saint-Césaire) et Martyrano en 1924. Elles furent difficiles à réaliser en raison du plafond courbé et du handicap de Monti qui était paralysé des jambes, suite à un grave accident en 1911. Il devait être monté chaque matin à l'aide d'un système de poulies pour pouvoir peindre. La fresque de la coupole représente le Christ au centre avec les pieds sur la terre, au-dessus de lui le Père, en dessous l'archange St-Michel, entouré de Marie, Joseph et les apôtres portant l'instrument de leur martyre. Les quatre médaillons représentent les évangélistes.

Photo Michel Baron - Tous droits réservésPhoto Michel Baron - Tous droits réservés
Les vitraux sont des œuvres de la compagnie O'Shea (personnages) et les rosaces sont de Henri Perdriau (1877-1958).

À gauche dans le choeur, on peut distinguer le grand trône de l'évêque (la cathèdre, ci-dessous à gauche), sculpté par Lauréat Vallières, de Québec, auteur de toutes les sculptures sur bois. Il sert pour les célébrations importantes. Un autre trône plus modeste, situé en face (sur la droite en regardant le choeur) ne sert à l'évêque que lorsqu'il participe à la messe sans la célébrer lui-même.

Le siège de l'évêque
Le ciborium
Le trône de l'évêque (cathèdre).
Derrière le ciborium (de Médard Bourgaut), on distingue le petit orgue de choeur (orgue Providence, 3 jeux, installé en 1994).

Détail de la chaireLa nef, surplombée par la double tribune. Cliquez pour visiter l'orgue!
À gauche, la chaire. À droite, la nef vue de la chaire, surplombée par la double tribune ( improprement appelée " jubé " au Québec. )
La deuxième tribune, où se trouve le grand orgue, est à une hauteur d'environ 60 pieds, soit 73 marches.

Ci-dessus à gauche, la chaire, sculptée par Lauréat Vallières, disposée presque à mi-longueur du vaisseau pour des préoccupations acoustiques, à l'époque où il n'y avait pas de sonorisation.


St-François-Xavier

Statue de St-François-Xavier (en bois rouge, polychromée et ornée de feuilles d'or) placée devant le pilier ouest du choeur, réalisée pour la Cathédrale de Chicoutimi par l'artiste équatorien Jorge Luis Villalba Terán, inspirée de celle du retable (transept nord) de la magnifique église de la Compañia de Jesús à Quito. Don de Son Excellence Christian Lapointe (2008), ambassadeur du Canada en République d'Équateur, et de son épouse Mme Denise Simard.


L'urne dans laquelle repose le coeur de Mgr Racine

C'est dans la cathédrale de Chicoutimi que repose, depuis le 3 décembre 2006, le coeur de Mgr Dominique Racine, premier évêque du diocèse. On peut consulter sur place un recueil de photographies retraçant la cérémonie de la translation.


Sources: Paroisse St-François-Xavier / mb


 Historique - Aujourd'hui - Le grand orgue - Choeur de la cathédrale - Concerts - La chapelle - Calendrier - Photos: événements 2008 (page externe)