La cathédrale de Chicoutimi, Qc, Canada



HISTORIQUE

SAINT FRANÇOIS-XAVIER (Francisco de Jaso)

« Chicoutimi n'a pas été dédié à Saint François-Xavier par hasard. Le choix du patron répond à une logique qui remonte aux premiers temps de la mission du poste de traite. C'est le père jésuite François de Crespieul qui, au nom de ses supérieurs, dédicace la mission. Le choix est évident: c'est un saint jésuite qui sera le protecteur de la mission tenue par des jésuites. Ce n'est pas n'importe lequel des jésuites, il s'agit du plus célèbre de ceux-ci, après le fondateur bien entendu. C'est le missionnaire par excellence, celui qui, par son exemple, guide les fervents apôtres de cet ordre ... Saint François-Xavier est un modèle et un héros pour ceux de son milieu et pour les gens de cette époque. »
(Jérôme Gagnon, Saguenayensia, juillet-septembre 1997)


François-Xavier naît le 7 avril 1506 en Navarre (SO-France / N-Espagne). Il étudie à l'Université de Paris et s'illustre par ses qualités intellectuelles. Étudiant brillant, il est bachelier à 23 ans et obtient, à 24 ans, la chaire de philosophie. Il a même Ignace de Loyola comme étudiant. Le 15 août 1534 il prononce ses vœux. Ainsi, avec cinq autres étudiants, il suit Ignace de Loyola pour consacrer sa vie à Dieu et contribuer à la fondation de la Compagnie de Jésus. Il est ordonné prêtre à 28 ans, le 24 juin 1537.

Son ministère lui fait d'abord parcourir la France, la Suisse, Italie, l'Espagne et le Portugal. Le 7 avril 1541 François-Xavier part, avec 9 compagnons, pour les Indes. Il sera la même année légat du pape à Goa. Le 15 août 1549 il se dirige vers le Japon et enfin la Chine en avril 1552. Ce dernier séjour sera bref puisqu'il y meurt le 3 décembre 1552.

François-Xavier est béatifié en 1619 et canonisé le 12 mars 1622. Le pape Grégoire XV souligne dans son homélie: « Depuis saint Paul, brusquement choisi par Dieu lui-même pour être le héraut de la religion nouvelle auprès des Gentils, il n'est point paru plus grand semeur d'Évangile en terre infidèle que François-Xavier.» Pie X le confirme comme patron des missions en 1904.


Paroisse St-François-Xavier

Missionnaires Jésuites

François de Crespieul - 1676-1703
Période de désorganisation des postes de traite.
Pierre Laure - 1720-1738
Jean-Baptiste Maurice - 1740-1745
Claude-Godefroy Coquart - 1746-1765
Jean-Baptiste de La Brosse - 1766-1782
De 1782 à 1844, les missions du Saguenay sont desservies par des prêtres du diocèse de Québec, à raison d'une visite par année.
À partir de 1844, ce sont les oblats qui desservent, sous la direction du père Jean-Baptiste Honorat.
En 1846 est nommé un prêtre résident.
Curé de la paroisse

Jean-Baptiste Gagnon - 1847-1854 / 1856-1862 (résident 1846)
F-A Blouin - 1854-1856
Dominique Racine - 1862-1880

Curé de la cathédrale

Ambroise-Martial Fafard - 1880-1889
François-Xavier Delage - 1889-1893
François-Xavier Belley - 1893-1907
Almas Larouche - 1907-1931
Joseph Tremblay - 1931-1947
Sylvio Kérouack - 1947-1967
Louis-Joseph Drouin - 1967-1979
Léonce Bouchard - 1979-1991
Raymond Tremblay - 1991-2004
Émilien Dumais - 2004-2005
Gaétan Thibeault - 2005 ...


    Dans la crypte de la cathédrale: les tombeaux des évêques.


Évêques du diocèse de Chicoutimi

Située au sous-sol, la crypte est le lieu de sépulture des évêques de Chicoutimi. Y sont inhumés les évêques dont les noms suivent, à l'exception de Mgr Bégin devenu cardinal et archevêque de Québec.

Mgr Dominique Racine (1878-1888)
Mgr Louis-Nazaire Bégin (1888-1892 (à la crypte de Québec)
Mgr Michel-Thomas Labrecque (1892-1927) Mgr Charles-Antonelli Lamarche (1928-1940)
Mgr Georges-Arthur Mélançon (1940-1961)
Mgr Marius Paré (1961-1979)
_______________

Mgr Jean-Guy Couture (1979-2004) à la retraite
Mgr André Rivest (depuis 2004) évêque actuel

PREMIÈRE CATHÉDRALE

Sur des plans de l'architecte Joseph Ferdinand Peachy, la première cathédrale de Chicoutimi vit le début de sa construction le 9 août 1876 alors que Mgr E.-A. Taschereau, archevêque de Québec, en bénit la pierre angulaire. Le même Mgr E.-A. Taschereau la consacre en tant que cathédrale le 7 août 1878, quelque deux mois après la nomination de Mgr Dominique Racine en tant que premier évêque du diocèse. La cathédrale est construite en bois pour la somme de 42 000$. Comme son chœur est orienté vers Jérusalem (vers l'est), sa façade donne rue du Couvent (aujourd'hui rue Bégin).


La cathédrale vue du quai de Chicoutimi en 1882.
Photo prise par un envoyé du Gouvernement fédéral pendant la construction du monument Price (Guy Coutu, Chicoutimi 150 ans d'images).


1878: les cheminées ne sont pas dans leur état définitif et les clochetons ne sont pas encore construits.
( McCord Museum, MgGill Univ., n°2372 / Archives de la Cathédrale )
La cathédrale en décembre 1891, à la fin des derniers travaux.
( Guy Coutu, Chicoutimi 150 ans d'images )

Vue prise vers 1895 depuis la rue Racine. La cathédrale est orientée vers la rue du Couvent (aujourd'hui rue Bégin).
On voit le couvent du Bon-Pasteur et le Séminaire à l'arrière-plan.
( Photo R. P. Lemay / Archives de la cathédrale / Guy Coutu, Chicoutimi 150 ans d'images )

Première cathédrale de Chicoutimi : la nef.
( Archives de la Cathédrale )
Le choeur de la cathédrale de Chicoutimi en 1905
( Carte postale Bilaudeau et Campbell, Québec - Archives de la cathédrale. Photo parue dans L'album universel, Vol. 22, no. 1131, pp. 1056, 23 décembre 1905 )

Elle brûle lors du Grand feu de Chicoutimi le 24 juin 1912. Le grand feu débute dans la cuisine du Château Saguenay, coin Racine et Salaberry, le matin à 8 heures. Il s'étend et détruit la Cathédrale, le Château Saguenay, l'Hôtel Chicoutimi, le Séminaire de Chicoutimi, le Couvent du Bon-Pasteur et une centaine de maisons. Plus de 200 familles se retrouvent à la rue, mais heureusement on ne déplore aucun décès. Le feu est enfin contrôlé grâce à une tranchée creusée à la dynamite.


( Photo J.E. Lemay / Archives de la Cathédrale )


Desbiens123.net. )


( Photo X... Archives de la Cathédrale )

Environs de la cathédrale après le feu de 1912. Panoramique par collage.
( Photos J.A. Côté )


DEUXIÈME CATHÉDRALE

La seconde cathédrale est l'œuvre de l'architecte René Pamphile Lemay. Elle est construite suivant un plan presque identique à celui de la cathédrale actuelle. Comme celle-ci, sa façade ouvre sur la rivière Saguenay. Elle est inaugurée en 1915.

La deuxième cathédrale.
Desbiens123.net. )


La nef de la deuxième cathédrale. La coupole ne comportait pas de fresques.
( Photo Lemay )


Elle brûle encore plus vite que la précédente, le 16 février 1919, avec 4 ou 5 autres maisons du voisinage.


Vue de la rue Racine
( Photo Lemay )
Vue de la rue du Séminaire
( Photo Lemay )


TROISIÈME CATHÉDRALE

Reconstruction de la 3e cathédrale, en 1921
( Archives de la Cathédrale )


Les bâtisseurs de la cathédral actuelle

La cathédrale de Chicoutimi actuelle est donc la troisième érigée sur cet emplacement. Les plans de René Pamphile Lemay sont conservés par les architectes Armand Gravel et Alfred Lamontagne. Construite sur les ruines de la précédente puisque les murs extérieurs avaient survécu au feu, elle est inaugurée le 26 février 1922. Elle est consacrée le 17 septembre 1972 par Mgr Marius Paré, 6e évêque de Chicoutimi. Cinquante ans se passent entre l'inauguration et la consécration puisqu'il est nécessaire qu'une église soit entièrement payée avant la consécration et qu'il fallait payer deux bâtisses, la deuxième ayant brûlé très peu de temps après sa construction.


( Photo X... Archives de la Cathédrale )


De février à mai 1972 on procéda au nettoyage et à la réfection de la nef.

 



( Photos X... Archives de la Cathédrale )


En novembre 1985, on procéda à la restauration des croix.

( Photos X... Archives de la Cathédrale )


Enfin, en 1988, le grand orgue fut restauré par les facteurs Guilbault-Thérien.


Guy Thérien (aujourd'hui décédé), dans le grand orgue de la cathédrale, lors de la restauration de 1988.
( Photo X... Archives de la Cathédrale )


Page suivante: la cathédrale actuelle
________________

Sources:
Archives de la cathédrale.
Paroisse St-François-Xavier
Guy Coutu, Chicoutimi 150 ans d'images, Musée du Saguenay-Lac-St-Jean, Chicoutimi, 1992, 318 pages (pages 44, 45, 46 et 47).
Collection F. Grimard et Desbiens123.net (site www.desbiens123.net)



Ce site entend se conformer à la législation canadienne sur les droits d'auteurs,
selon la Convention de Berne et la Convention universelle sur le droit d'auteur.
En cas d'apparente infraction, veuillez communiquer directement avec l'auteur
afin de résoudre immédiatement tout litige.



 Historique - Aujourd'hui - Le grand orgue - Choeur de la cathédrale - Concerts - La chapelle - Calendrier - Photos: événements 2008 (page externe)